Lola Sorrenti
Conseil éditorial à Paris 10

À quoi sert une bêta-lecture ?


La bêta-lecture c’est la lecture de votre manuscrit par une personne extérieure afin d’obtenir des retours constructifs. Ces retours ont pour objectif de mettre en lumière les forces et les axes d’amélioration du texte en vue de lui donner sa forme finale (avant l’envoi aux maisons d’édition par exemple).

 

Cette bêta-lecture, vous pouvez demander à une tierce personne de votre choix (un ami, un collègue, un confrère…) de la faire et/ou à un professionnel de l’écriture.

C’est de cet endroit-là que je vous parle. Mon travail consiste à relire vos textes pour vous aider à les aboutir.

Pourquoi se faire relire ?

La bêta-lecture est un regard distancié, sans concession et toutefois bienveillant sur le texte en fonction d’un objectif défini. La bêta-lecture vous aide à aligner vos mots au plus près de votre intention.

Les retours ne seront pas les mêmes si vous voulez envoyer votre texte à des maisons d’édition ou si vous désirez transmettre un témoignage à vos enfants par exemple.

Comment ça fonctionne ?

Concrètement, une bêta-lecture c’est la relecture de votre texte de bout en bout.

Un bêta-lecteur professionnel dispose des outils pour pointer et expliquer les techniques narratives à développer. Les directions de retravail peuvent être formalisées de différentes manières : des retours de vive voix, des retours écrits sous forme de note de lecture, des retours sous forme d’annotation dans le manuscrit…

En fonction de la destination du texte, on soulignera les forces et les écueils du propos, de la forme et de la tension narrative. Avec ces retours, vous pourrez ainsi travailler à rendre votre roman plus percutant.

Soyez rassuré, mon expérience et la diversité des textes accompagnés démontrent qu’un retravail aide le texte, le sublime, le fait grandir. Jamais l’inverse.

À quel moment faire une bêta-lecture ?

On peut se faire relire à différentes étapes de l’écriture : quand le premier jet est terminé, après une première réécriture, avec un manuscrit bien entamé…

Si vous doutez de la direction à donner à votre texte, il est même possible de travailler à partir d’un plan détaillé.

Combien ça coûte ?

La bêta-lecture est chère. C'est-à-dire ? Quelques centaines d'euros qui varient en fonction du volume du texte. 

Sans rentrer dans la justification du prix, je veux vous dire pourquoi.

La bêta-lecture c’est d’abord une rencontre. Une rencontre c’est du temps humain pour se parler, vous écoutez exprimer votre besoin et vos doutes.

La bêta-lecture c’est la lecture de plusieurs centaines de pages. Je lis souvent deux fois le texte. C’est ma manière de procéder, c’est ainsi que je fais connaissance avec le texte et son auteur.e. Il y a ensuite le temps de prendre des notes, de formaliser des axes de travail, de les appuyer d’exemples concrets et référencés dans votre texte.

Enfin, la bêta-lecture c’est le temps de la restitution. Un crucial où je vous renvoie avec franchise et humanité ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans votre texte.

Vous l’aurez compris, en cumulé ce sont plusieurs paires d’heures consacrées à votre projet et c’est bien normal. Parce que vous avez passé du temps à écrire et que vous y avez mis de vous ; en retour je travaille avec sérieux et exigence votre manuscrit.

Le relecteur a-t-il toujours raison ?

Non ! C’est toujours vous qui avez le dernier mot. Lorsque je vous suggère des pistes ce ne sont ni des obligations, ni des corrections.

La littérature est un domaine éminemment subjectif. Toutefois un « bon texte » est un texte qui « fonctionne ». Dis autrement, un texte dont on tourne les pages, que l’on a envie de découvrir jusqu’à la fin.

La littérature est subjective, certes, mais si vous écrivez c’est aussi pour être lu. Sinon vous ne seriez pas en train de lire cet article, non ?

Le plus important est que vous soyez à l’aise avec la démarche de la bêta-lecture, le temps et l’argent investi afin de tirer le maximum de notre relation professionnelle. Elle se tisse autour de la confiance que nous créons et de mon expertise de relectrice.


Articles similaires

Derniers articles

À quoi sert une bêta-lecture ?

L’écriture du matin

L'atelier d'écriture à la librairie féministe

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.